Une question ? On vous rappelle !


Remplissez le formulaire ci-dessous afin d'être rappellé dans les meilleurs délais.

Une question ? On vous rappelle !

Comment fonctionne une batterie de vélo de 24V, 36V ?

Publié le : 14/10/2019 09:41:42
Catégories : Actualités , Saviez-vous que ?

Même pour un inconditionnel du VAE, il n’est jamais facile de comprendre le fonctionnement d’une batterie, sachant que l’objectif ultime d’une balade à vélo est d’en profiter au maximum sans se demander jusqu’où on peut aller avec une charge complète. Mais, il serait bien dommage d’acquérir ces équipements s’ils ne répondaient pas à nos besoins. Aujourd’hui, la technologie de la batterie de vélo 24V ou 36V s’est améliorée de manière significative au grand bonheur des e-bikers. Plusieurs notions sont essentielles pour comprendre comment fonctionne une batterie de vélo électrique. Le présent guide vous aide à comprendre et à choisir plus facilement les batteries qui vous intéressent.

Les bases de l’électricité et des batteries électriques

Quel que soit le type de batterie électrique proposé, les notions de base sur l’électricité restent les mêmes et sont essentielles à savoir pour profiter de son usage sur le vélo électrique. Voir de même notre précédent article sur le choix de la batterie pour votre vélo électrique.

batterie-velo-electrique

Les notions de tension et d’intensité

En termes simples, un courant électrique est un déplacement de particules appelées électrons. Dans une batterie, ces particules sont connues sous le terme d’« ions » chargés positivement. Ainsi, pour qualifier un courant électrique, deux valeurs essentielles sont prises en compte :

  • La tension nominale, ou voltage, exprimée en Volt (V), indique la quantité moyenne d’électricité délivrée par la batterie (24V ou 36V). On l’observe sur une batterie en phase de décharge. Comparée aux caractéristiques d’un élément fluide comme l’eau, la tension correspond à la pression que celle-ci exerce.

  • L’intensité, ou ampérage, exprimée en Ampères (A), est une valeur indiquant le déplacement des ions circulant dans les câbles, et qui résulte de la connexion d’une charge à une batterie. Comparée aux propriétés de l’eau, l’intensité correspond au débit qu’elle fournit.

Autres rudiments à savoir sur les batteries de vélo

  • La notion de cycle de charge/décharge minimale ou maximale qualifie le processus de recharge de la batterie. Ce cycle va de son niveau le plus bas vers son état de charge maximum, puis à l’inverse, de sa décharge jusqu’à son niveau minimum.

  • La combinaison de la tension nominale (V) et l’intensité (A), exprimée en Wattheures (Wh) constitue la quantité d’énergie totale contenue dans la batterie. Il est important de ne pas confondre cette énergie de la batterie avec la puissance du moteur qui, elle, est exprimée en Watt (W).

  • Le temps de charge, exprimé en Ampère-heure (Ah), est la capacité de la batterie à fournir de l’électricité pendant une heure et selon l’intensité demandée. Généralement, les valeurs sont exprimées en mAh sur les batteries. À titre d’exemple, une batterie d’une capacité de 5 000 mAh (ou 5 Ah) pourra alimenter une charge nécessitant 5 ampères pendant une heure de temps.

Les différents types de batteries présents sur le marché des VAE

En tant que source d’énergie électrique, la batterie demeure un composant essentiel de ces nouveaux modes de transport que sont les vélos à assistance électrique, puisqu’elle définit leur autonomie à parcourir une distance précise tout en étant assistés. De nombreux types de batteries sont proposés sur le marché et leurs caractéristiques techniques ne facilitent pas souvent le choix. Voici quelques types de batteries couramment retrouvés sur les grandes marques de VAE.

batteries-velo-electrique

La batterie électrique au lithium-ion (Li-ion)

Ce type de batterie équipe la plupart des vélos électriques actuels du fait de sa performance énergétique qui dure plus longtemps et de la puissance qu’elle génère. L’on distingue notamment la batterie au lithium cobalt, aux performances bien plus élevées parmi toute la gamme, mais dont la capacité de charge reste limitée. La batterie au lithium manganèse, qui se mélange à de l’oxyde de nickel-cobalt-manganèse (NMC), prolonge sa durée de vie. Sa performance globale reste modérée, mais offre des améliorations nettes en termes de puissance et de sécurité. La batterie au lithium nickel manganèse cobalt dispose d’une densité d’énergie élevée tout en restant légère, pouvant offrir une capacité de 2 000 mAh et délivrer un courant de décharge continu jusqu’à 20 A. La batterie au lithium polymère dispose d’une durée de vie plus courte et supporte mal les variations de température. Enfin, la batterie au lithium fer phosphate, plus lourde, offre de bonnes performances électrochimiques et fournit une tension nominale élevée. À noter que chacune de ces batteries au lithium-ion peut être reconditionnée chez Velobatterie.

La batterie au plomb

La batterie de vélo électrique au plomb est reconnue pour sa sensibilité aux basses températures et aux mauvais traitements, d’autant plus qu’elle doit être soumise au recyclage en fin de vie. Comparée aux autres batteries à base de nickel ou de lithium, la batterie au plomb retient mieux la charge malgré une faible perte de capacité lors d’une décharge complète. Elle peut développer une performance de 300 à 400 cycles de charge/décharge. Moins lourde, elle est aussi moins durable une fois soumise à un cycle profond.

Les batteries au nickel

Deux catégories de batteries constituent cette gamme : la batterie au nickel cadmium, quoique robuste, est peu performante puisqu’elle peut vite perdre en capacité notamment en période de basse température. La batterie au nickel hydrure métallique (Ni-Mh) est plus délicate à charger, mais avec une densité énergétique plus importante que celle du nickel cadmium. Elle supporte ainsi des courants intenses.

Focus sur les dernières nouveautés autour des équipements pour VAE

Le VAE figure actuellement au centre du rendez-vous annuel du Roc d’Azur à Fréjus, qui est à sa 36e édition cette année. Les inconditionnels et les concepteurs de vélos s’y rencontrent pour leur passion commune. Ne cessant d’innover et de proposer de nouveaux équipements sur le marché des VAE, 3 grandes marques, que sont Yamaha, Shimano et Bosch, sortent actuellement du lot parmi la multitude de concepteurs.

Yamaha propose notamment deux nouveaux moteurs : le PW-X2, pouvant délivrer 250 à 500W de puissance, dédié aux vélos enduro et de montagne, et le PW-ST pour un usage sur les VAE mixtes, et qui tourne plus vers la performance. Par ailleurs, grâce à des capteurs associés à la technologie Quad Sensor, ces deux nouveaux moteurs surveillent à la fois l’angle du vélo, sa vitesse, son couple et la cadence de pédalage, offrant ainsi une assistance électrique plus poussée selon le profil de la route. Les batteries qui accompagnent cette nouvelle gamme de moteur doivent pouvoir fournir 400 à 600 Wh d’énergie électrique.

Velobatterie, votre spécialiste du reconditionnement de batterie pour VAE

reconditionnement-velo-electrique

L’efficacité d’une batterie de 24V ou de 36V se mesure sur la densité d’énergie maximale qu’elle fournit, offrant ainsi un plaisir de conduite maximal, indépendamment de sa taille et de son poids. À l’image de la batterie de vélo Decathlon 36V, simple à stocker, rapide à charger et facilement manipulable , cet équipement électrique peut désormais être reconditionné par Velobatterie. Qu’il diminue en performance, manque d’autonomie ou ne répond plus à ses fonctions premières, Velobatterie, votre spécialiste du reconditionnement de batterie pour vélo électrique est en mesure de vous aider.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)